Menu

Donatien Nonnotte

"Portrait d'un seigneur en armure dans un cadre ovale en bois sculpté et doré. Signé au revers de la toile Nonnotte pinx. Ecole française, huile sur toile d'époque XVIIIème siècle"

Remarquable tableau d'époque 18ème siècle, représentant un seigneur en armure, réalisé par Donatien Nonnotte, élève émérite de François Lemoyne.


Notre portrait est avant tout saisissant de réalisme et allie les charmes de la couleur à la grâce du pinceau. Nonnotte a en effet été très attentif à saisir avec justesse ses palettes de couleurs et à les mettre dans le mouvement et dans le jeu qui conviennent à l’expression de notre portrait. Elles contribuent ainsi à évoquer les sentiments de l’âme et servent à mettre au jour les qualités des divers tempéraments, en donnant vie à notre tableau et en provoquant la plus séduisante des illusions !

La maturité de notre seigneur plein de feu, est ici représentée par des tonalités de couleurs décidées et chaudes, laissant transparaitre ses dispositions, sa vivacité et ses forces acquises. La maîtrise picturale de Nonnotte associée à son grand talent de coloriste sont tels, que notre homme affiche une réelle présence et dégage une puissante force. Le regard bienveillant, notre seigneur est coiffé d’une perruque poudrée évanescente. Un jabot de fines dentelles blanches noué au cou dépasse de l’armure. Le traitement de la lumière qui vient s’accrocher sur le métal est remarquable.


Notre peinture date du milieu du 18ème siècle, vers 1750. Elle est signée au revers de la toile "Nonnotte pinx" pour mentionner que "Donatien Nonnotte peignit" cette oeuvre. Elle est présentée dans un cadre à vue ovale finement sculpté de feuilles de chêne, houx et raies de coeur, le tout dans sa dorure d'origne.



Littérature

Donat Nonnotte, né le 10 février 1708 à Besançon, est un peintre français, spécialiste des portraits.

D'une ancienne famille de Besançon, Nonnotte annonça, dès son enfance un gout très vif pour les arts. Après avoir achevé ses études classiques, il entra dans l'atelier d'un de ses parents qu'il eut bientôt surpassé. Il monta alors à Paris en 1728, et fut bientôt admis dans l'école du premier peintre du roi, François Lemoyne, dont il devait rédiger, par la suite, la biographie.


Il fit de rapides progrès, spécialement dans la partie des portraits, sous la direction de Lemoine, qui le distingua de ses autres élèves et l'employa à peindre les fonds et les accessoires de la coupole de la chapelle de la Vierge, à Saint-Sulpice, et du plafond du salon d'Hercule, à Versailles. Il composa dans le même temps quelques tableaux d'histoire, entre autres un dont le sujet est la surprise de Besançon par les protestants, en 1575, morceau dans lequel l'artiste a multiplié les personnages allégoriques.


Nonnotte avait obtenu du duc d'Antin la promesse d'une place de pensionnaire à l'école de Rome, mais la mort de celui-ci, suivie peu de temps après de celle de Lemoine, anéantit toutes ses espérances. Obligé, de chercher des ressources dans ses talents, il se livra au genre du portrait, qu'il traita d'une manière supérieure. Ceux qu'il exposa au salon lui ouvrirent, en 1741, les portes de l'Académie royale de peinture et de sculpture, comme peintre de portraits, pour les portraits de d'Ulin et Leclerc le fils.


Nommé peintre de la ville de Lyon, en 1754, il s'établit dans cette ville où il restera jusqu'à sa mort et y fonde une école gratuite de dessin, devenue le modèle de toutes celles de ce genre, et où il fut le maitre de plusieurs portraitistes, parmi lesquels Jean-François Gille, et François-Hubert Drouais.



Donatien Nonnotte

référence :

prix :

époque :

matière :

dimensions :

0188

5 780 €

Circa 1750

Huile sur toîle

H. 86 cm x L. 74,5 cm

Expedition Expédition mondiale disponible

+33 (0)6 86 42 81 23

info@galerievaltesse.com